Association des Etudiants Marocains de France
Email: contact@aemf.fr

Blog

Accueil»la presse»Conférence annuelle des étudiants marocains de France : Al Omrane a le vent en poupe

Conférence annuelle des étudiants marocains de France : Al Omrane a le vent en poupe

omrane3Habitué à être plutôt discret, le Holding Al Omrane a semble-t-il lancé une véritable opération séduction auprès des étudiants marocains de France samedi dernier, ces derniers tenant leur  grande conférence annuelle au sein du prestigieux siège du Conseil Economique et Social à Paris . Et pour cause, c’est le Président du groupe, Badr El Kanouni, qui a fait en personne le déplacement de Paris pour « vendre » son groupe auprès de plusieurs centaines de têtes bien faites qui s’étaient massés au palais d’Iéna pour faire le points sur les « réalisations des chantiers stratégiques du Maroc » à l’invitation de l’Association des Etudiants Marocains de France (AEMF)  . Aux côtés de personnalités prestigieuses, telle  la candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Louis Guigou du Think-Tank Ipemed, ou encore de l’économiste international Alexandre Kateb, Kanouni a exposé les grandes lignes de la réforme d’Al Omrane en insistant tout particulièrement sur le chantier de transformation de la gouvernance, qu’il a porté personnellement et sur lequel il est très attendu par les professionnels du secteurs. Certains observateurs ont voulu voir dans cet accent mis sur plus de transparence au sein d’Al Omrane lors de l’intervention de Badr Kanouni une volonté de la part du groupe de se rapprocher plus des talents potentiels qui pourraient venir rejoindre le groupe, dont certains pourrianet être de jeunes diplômés marocains des grandes écoles françaises. Cette stratégie de proximité semble s’avérer payante puisque le « Boss » d’al Omrane a été vu en train d’échanger longuement avec des groupes d’étudiants à la sortie de la conférence, s’attardant pour recueillir à la fois leurs  impressions sur le groupe, mais également pour repérer probablement des recrues potentielles. Il faut dire que le groupe n’a pas à rougir de son année 2012, puisque Al Omrane a pu maintenir un niveau d’investissement très important malgré le ralentissement global du secteur constaté par le Haut Commissariat au Plan (HCP), ce qui dénote d’un politique volontariste en termes à la fois de mise en chantier et de tenue des objectifs fixés.   Et pour 2013, Al Omrane table sur un maintien de son activité à des niveaux substantiels, malgré les tensions économiques qui semblent pointer à l’horizon. C’est en tout cas ce qu’a assuré Badr Kanouni à ses interlocuteurs lors des échanges qu’il a eu avec les différents interlocuteurs rencontrés lors  cette importante conférence.

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet

Leave a Comment

*